EXtrait de la dernière newsletter de l'ECH (été 2010)

" En matière de recherche fondamentale il s’accumule une évidence de travaux avec des effets mesurables des hautes dilutions. Il y a des expérimentations reproductibles de haute qualité en recherche fondamentale avec des expériences sur animaux, des plantes, des cellules isolées, ou des cultures de cellules, aussi bien que des expérimentations physiques, qui démontrent clairement que même des préparations ultra moléculaires ont de l’effet.


Une méta-analyse récente par Witt et al. (abrégé à PubMed) a revu 67 expérimentations in vitro de 75 publications de recherche sur les dilutions homéopathiques. Une majorité d’entre elles ont rapporté des effets des hautes dilutions. Des effets positifs ont été obtenus dans presque 3/4 des études répétées. Même des expérimentations avec des standards méthodologiques de haut niveau ont montré des effets des hautes dilutions.


Le lecteur qui est intéressé par ce qui existe actuellement en recherche fondamentale, peut se rendre sur le site de la Faculté d’Homéopathie, où se trouve une vue générale de la recherche fondamentale qui démontre un effet mesurable des hautes dilutions. De façon intéressante, de nombreuses études de recherche fondamentale ont été publiées dans des revues évaluées par les pairs, telles que la Human & Experimental Toxicology, Toxicology and Applied Pharmacology, Veterinary and Human Toxicology, Inflammation Research, Haemostasis,Thrombosis Research, Pathophysiology of Haemostasis and Thrombosis, Physica (A), Annals of the New York Academy of Sciences, Journal of Thermal Analysis and Calorimetry, Journal of Solution Chemistry, et Materials Research Innovations. "

Extrait de "ECH news", été 2010.